Une politique tarifaire propre à chaque compagnie

Une année noire pour les tarifs des assurances. En 2010, la prime de votre contrat multi?risque habitation a aug­menté d'environ 3 %. La hausse a été plus forte pour les assurances auto, jusqu'à 5 %. Et la facture de­vrait continuer à gonfler dans les mêmes proportions pendant les trois prochaines années pour les garan­ties voiture. Certains d'entre vous se contentent de relever ces hausses et les acceptent avec fatalisme.

Dommage car dans le domaine de l'assurance, la prime à l'immobilis­me et à la fidélité n'existe pas. « Il faut penser à réévaluer ses besoins tous les deux ou trois ans, et les adap­ter à son contrat, car les formules changent chaque année, tout comme la tarification », confie Laurent Pavy, responsable de la gamme LARD chez Natixis Assurances. En comparant régulièrement votre situation aux offres de la concurrence, vous avez de fortes chances de trouver un nou­veau contrat, moins cher et avec de meilleures garanties. L'offre des as­sureurs est, en effet, très hétéro­gène. « A garanties comparables, les écarts vont d'un à quatre en assu­rance automobile et d'un à deux pour les multirisques habitation », consta­te Stanislas di Vittorio, fondateur du courtier en ligne Assurland. Ces dif­férences s'expliquent, entre autres, par la politique tarifaire propre à chaque compagnie. Chaque assu­reur n'a en effet pas la même per­ception du risque, car il base ses calculs sur ses propres sta­tistiques de sinistres. En outre, le niveau de certains risques, par exemple la fréquence des vols, va­rie localement. Ainsi, un assureur très performant à Lille peut offrir des tarifs moins intéressants au agents, nous avons ainsi observé des écarts de prime annuelle du simple au triple parmi les contrats proposés spon­tanément par les assureurs sur la base d'un même profil d'assuré. Et sur une même compagnie, les dif­erences pour un logement similai­re dépassent parfois la centaine d'eu­ro selon la localisation du bien, autre paramètre déterminant dans tarification : le niveau des garan­es. Pour réduire le tarif, certains assureurs insèrent des franchises importantes, limitent les garanties et les proposent en options . Il ne faut donc jamais s'ar­rêter au seul niveau des prix pour comparer des contrats.

Source : Extrait d'un article apparut dans la Magazine Mieux vivre votre Argent


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance