Tous savoir sur la franchise direct assurance auto

Il est vrai que l’intérêt de souscrire à un contrat d’assurance est la possibilité de bénéficier d’une réparation en cas de sinistre. En contrepartie, d’une somme payée périodiquement, votre assureur est assujetti à l’obligation de vous indemniser en cas de sinistre survenue par aléa.

Cependant, force est de reconnaitre qu’il existe des hypothèses dans lesquelles la réparation par votre assureur ne peut se faire de manière globale parce que votre responsabilité dans le sinistre qui vous est arrivé n’est pas absente. Dans pareil cas, l’assurance à recours à la franchise. Comme toutes les compagnies, direct assurance auto entrepreneur utilise la technique de la franchise en cas de responsabilité de l’assuré. Comment cela se passe-t-il exactement? Les prochains développements tenteront de répondre à ces questions. 

La franchise, suite à un sinistre : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’on signe un contrat d’assurance, il est impératif de bien se renseigner sur les avantages que nous offre celui-ci, mais aussi sur les obligations auxquelles nous sommes astreints dans le cadre de ce contrat. Justement, parmi ces obligations figure la franchise. Cette dernière renvoie à la partie des frais qui doivent être supportés par l’assuré en cas de sinistre garanti par son contrat d’assurance. Chez Direct assurance et la plupart des assureurs, la franchise est déterminée au préalable dans le contrat. Cela permet à l’assuré d’en avoir une idée claire avant la signature de celle-ci. Qu’en est-il à présent des différents types de franchise auxquelles un assujetti peut être soumis en cas de sinistre garanti par son contrat d’assurance ?

Les différents types de franchise chez Direct assurance

Il existe chez Direct assurance deux catégories de franchise auxquelles les assurés peuvent être assujettis. Il s’agit d’une part de la franchise de type fixe et d’autre part celle de type variable. Dans toutes ces catégories de franchise, les montants sont précisés sur les conditions personnelles du client ainsi que sur les conditions spéciales. Il est aussi précisé sur son dernier avis d'échéance. Il n’y a pas alors de surprise pour ce dernier qui peut savoir exactement le montant à payer selon le type de franchise concernée. Ceci étant dit, il s’agira maintenant de préciser les différentes hypothèses dans lesquelles la franchise s’applique.

Les différentes hypothèses dans lesquelles la franchise s’applique  

Les hypothèses qui donnent lieu à l’application de la franchise sont très nombreuses. Il s’agit tout d’abord de l’hypothèse dans laquelle la responsabilité de l’assuré ou celle du conducteur de son véhicule est engagée totalement ou partiellement dans la réalisation du sinistre. Il peut aussi s’agir de l’hypothèse dans laquelle la personne à l’origine du dommage causé à l’assuré n'est pas identifiée. C’est le cas d’un délit de fuite, de vandalisme, de vol, etc. Dans toutes ces hypothèses, l’assuré est assujetti au paiement de la franchise. L’autre hypothèse qui assujettit l’assuré au paiement de la franchise est celle dans laquelle il n'est pas possible de demander le remboursement du préjudice à l'auteur des dommages présumés. Ces cas concernent par exemple l’absence de constat amiable, de témoin, etc.


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance