Collision avec un animal sauvage, que devriez-vous faire ?

collision animale sauvage accidentQue devriez-vous faire en cas de collision avec un animal sauvage ? En cas de collision avec des animaux sauvages, tels qu’un sanglier, une biche ou un cerf, vous pouvez subir de grands dommages matériels, raison pour laquelle, nous mettons à votre disposition les étapes à considérer afin de vous permettre d’être indemnisé.

Dès que l’accident survienne, nous vous recommandons de faire appel à la police ou la gendarmerie pour enregistrer les événements. Ensuite, contactez votre compagnie d’assurance auto afin de déclarer l’accident dans un délai maximal de 5 jours ouvrés. Et veillez à ce que vous gardiez tout élément pouvant faire preuve de votre collision, tel que le fait de prendre des photos, des témoignages ou des traces de l’animal. Pour que votre assureur procède à votre indemnisation, il est obligatoire que l’animal soit identifié. En effet, vous ne pourriez pas bénéficier d’indemnisation si vous avez un contrat de garantie au tiers. Autrement dit, tous dommages matériels causés par une collision avec un animal sauvage ne seront pas indemnisé par l’assurance au tiers, mais par la FGAO, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages. Alors, vous devez faire une demande de dédommagement à la FGAO au plus tard dans six mois après l’accident.

Le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages, appelé aussi la FGAO, est un organisme créé en 1951 pour intervenir lors des accidents qui surviennent dans la route ou de la chasse avec des animaux sauvages ou quand le tiers n’est pas identifié ou non assuré, ayant pour objet d’indemniser les victimes d’accidents. Cet organisme aussi définit des conditions qui doivent figurer avant toute possibilité d’indemnisation. Par exemple, un véhicule terrestre à moteur doit être à l’origine de l’accident, ou bien l’individu doit être trouvé sur la voie publique…


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance