Les feux tricolores : élément indispensable de circulation

feux tricoloresPeut-on imaginer une circulation sans les fameux feux tricolores ? Impossible ! Dés que l’un des feux est en panne, la circulation devient difficile, voire dangereuse.

En effet, depuis la convention de 1968, qui a eu lieu à Vienne, en Autriche, touts les pays européens se sont mis d’accord sur un système  commun de signalisation routière qui comporte trois couleurs. Les autres grands Etats du monde ne vont pas retarder à rejoindre les pays signataires, et c’est ainsi que les feux tricolores sont devenus une signalétique routière mondiale,  utilisée à peu prés partout sur la planète.

La signalétique des feux tricolores veut que le rouge arrête la circulation et ferme la route, et que le vert permet le passage des véhicules, et la réouverture de la route. Entre ses deux couleurs, la France utilise le feu orange, même si son code de route précise qu’il est jaune. L’orange marque le passage du feu vert au feu rouge. Dans d’autres pays, le feu orange est un feu jaune,  et il peut être utilisé pour indiquer le passage du feu rouge au feu vert. En général, le feu orange, appelle à la diligence et à la prudence.

Ses dernières années, les feux tricolores ont fait l’objet d’innovation par quelques designers. Ainsi, le thaïlandais Thanva Tivawong a présenté un nouveau concept dit « Sand glass » qui indique le feu par un sablier précisant le temps d’attente avant la couleur suivante. De même, le serbe Dajman Stankovic  a présenté un autre concept appelé  « Eko » où chaque couleur est cerclée d’un cadran qui se remplit, mais dés qu’une couleur est complète, elle change.

Le non respect de la signalétique des feux tricolores, constitue une infraction au Code de la route, qui fait  entraîner de lourdes sanctions.


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance