Les étapes à suivre pour réussir votre projet immobilier

reussir-projet-immoblier

L’investissement dans le secteur des projets immobiliers représente l’un des nombreux moyens d’assurer une rentabilité financière, compte tenu de leur valeur en permanente augmentation. En effet, cette option est une opportunité attrayante pour les investisseurs, mais si vous envisagez de mener votre propre projet, vous devez savoir comment investir dans ce secteur et les étapes à suivre pour le mener à bon port.

Pour tout complément d’informations, vous êtes invité à consulter le site www.invest-immo.rennes.com .

1) Commencez par étudier la faisabilité du projet

Cette phase représente la première étape de chaque projet immobilier, car avant tout travail, achat ou acquisition d'un bien immobilier, il est primordial d'analyser et d'étudier la faisabilité du projet, en tenant compte de la participation des agents immobiliers qui fournissent une meilleure analyse aussi bien en termes de coûts-avantages que d’autres commodités. Cette étape vous permettra d’étudier les éléments suivants :

Etude de marché : L'analyse d’étudier les données nécessaires pour savoir ce que vous devez faire dans le projet, la conception, la structure, la construction, ainsi que les procédures de vente.

Rapports légaux : Concernent le statut des titres du bien et de leur légalité. Cela permettra de vérifier également la validation au moyen de rapports et de documents légaux, permettant ainsi d'obtenir le terrain ou le département construit.

Etude des sols et de la topographie : Cet élément jouit est d'une importance titanesque, puisqu'il est nécessaire de vérifier la topographie du terrain, dans le but de vous assurer qu’il n’est pas affecté par certains mouvements de plaques tectoniques.

Évaluations économiques : un conseiller en immobilier saura vous informer sur les possibilités économiques du terrain ou de l'acquisition de ce bien, ainsi que sur les prix de financement et les coûts des futures ventes.

2) Analysez la conception du projet

Au cours de cette phase de conception, une panoplie de points- relatifs au futur bâtiment- seront étudiés :

Construction et structure : Les formes du projet seront proposées en se basant sur des plans et des projets architecturaux.

Lieu : Dans le cas du démarrage d'un projet depuis le début, il est analysé en fonction de la conception, du meilleur placement des structures pour les travaux immobiliers, à la fois esthétiques et de génie civil.

Impact routier / social : Il est nécessaire de vérifier si l'emplacement et la répartition des futurs biens achetés et construits sont susceptibles d’affecter le trafic, ou de générer d’éventuels flux de routes en fonction du projet.

Tout investisseur doit ainsi présenter toutes les éventualités pour canaliser correctement les études techniques et les études relatifs aux besoins juridiques, physiques et stratégiques consubstantiels à la demande.

3) Ingénierie – validation des plans et des conceptions

Cette étape regroupe l’ensemble des détails qui impliquent la construction, ainsi que l'élaboration des plans précédemment placés dans la conception. Ensuite, l’analyse du budget est effectuée, une fois que les conceptions sont validées.

Mécanique des sols : il est nécessaire d’établir une étude du comportement des couches de la croûte terrestre, dans le but d’éviter d’éventuels accidents.

Etude topographique : à ce stade, le levé topographique est censé vérifier la position prise entre plusieurs points d'un plan horizontal, dans le but de trouver une stabilité au niveau du terrain.

Equipement et matériel nécessaire : il faut étudier les différents matériaux qui seront utilisés dans les travaux de construction, à savoir : l’eau et l'assainissement, le pavage et l'électricité, les espaces d'espaces verts et le système d'irrigation, entre autres aspects pertinents.

Les autorisations de construction : cette étape concerne principalement les autorisations légales de construction qui sont gérées via un dossier juridique.

4) La phase d’autorisation : Prévente et "Blanc"

Vous aimeriez savoir que pour toute construction ou restructuration d'un terrain, les autorisations sont impératives pour pouvoir démarrer les travaux conçus et structurés au préalable.

Prévente (également appelée vente privée) : cette étape correspond à la période durant laquelle l'immeuble et / ou les autorisations d'immeuble sont en attente, après l’obtention du permis.

Vente à blanc : Lorsque l'investisseur ou la société immobilière reçoit le certificat ou la légalité pour construire, mais n'a pas encore commencé la construction. Cette étape présente communément peu de risques.

Vous n’êtes pas sans savoir que le fait d’obtenir vos permis à temps, vous permettra d’éviter plus d'un mal de tête, car ce sont des procédures légales qui protègent l'immobilier et l'investisseur devant la loi.

5) Le processus de construction

Vert : cette étape se veut l'une des plus cruciales et vitales dans chaque projet immobilier. En effet, les statistiques stipulent que la phase de construction absorbe au moins 60% du financement du projet. Il faut donc réduire les erreurs, car tout glissement est capable de générer des frais pour plusieurs chaînes.

Les aspects de la phase de construction se présentent comme suite :

Vente verte : La phase de construction où le projet immobilier et le bâtiment complet sont construits.

Contrôle des travaux : Le programme mis en œuvre par l'entreprise de construction est vérifié, pour s’assurer de la conformité des jalons proposés.

Préparation du contrat de travail : Le mode de passation du marché est défini et le travail est attribué.

6) Placement à vendre

C’est la dernière étape de votre projet immobilier. Une fois construit, il sera prêt pour la vente directe ou la location. Cependant, il est recommandé de faire appel aux conseils professionnels d'un courtier immobilier, pour que vous ayez une analyse bien détaillée des prix, de la faisabilité ou des processus de vente ou de location. Par ailleurs, votre conseiller immobilier s’occupera de la gestion de l'intégralité du processus de vente et / ou du type de bail souhaité.

Pour éviter des problèmes juridiques ou des ajustassions de coûts, il est impératif d’étudier des points clés tels que :

  • L’emplacement
  • L'accessibilité
  • Espace en relation Mt2.
  • Nombre de chambres et salles de bain.
  • Valeur du bien avec / sans meubles.

L'investissement dans des projets immobiliers n’est pas sans risque . Néanmoins, les éventuels dangers ne signifient aucunement que les gens doivent se résigner à investir. Et comme nous l'avons vu dans cet article , plusieurs bonnes pratiques peuvent être appliquées dans le but d'éviter, ou du moins réduire les éléments les plus préoccupants du secteur immobilier.


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance