Moins de 4.000 morts enregistrés les accidents de la circulation en 2010

Les routes de France métropolitaine ont enregistré pour la première fois depuis un demi-siècle un nombre de tués moins de 4 000 dans des accidents de la circulation en 2010. Par rapport au nombre de tués enregistré en 1971 qui atteint 16 200, 10 200 en 1900 et 7 600 en 2000. Le résultat est vraiment extraordinaire puisqu’une diminution  de 6,5 % est réalisée sur un an sur les décès et une diminution de 13,1 %, sur le nombre de blessés.

Le nombre de tués d’usagers de deux-roues motorisés a aussi connu une baisse importante, enregistrant seulement 941 en 2010 au lieu de 1 144 en 2009, c’est-à-dire une baisse de 20 % pour les motos et 12 % pour les mobylettes.

En effet, la raison derrière cette diminution dans le chiffre des morts de deux-roues est les fortes chutes de neige que l’année 2010 a connue. La Fédération française des motards en colère (FFMC) informe que : « Quand il neige, les deux-roues ne sortent quasiment pas. Il n’y a que ceux qui n’ont pas le choix qui le font ». Elle précise que ce résultat enregistré n’est pas rassurant, disant : « On ne peut pas se féliciter d’une baisse liée à la météo. Nous préfèrerions que ce soit parce qu’il y a une vraie politique de sécurité routière axée vers les deux-roues. »

Nicolas Sarkozy a fixé un nombre de tué de 3000 en 2012, un objectif qui est vraiment loin du bilan, mais pour y arriver il faut absolument prendre des mesures importantes surtout de la part des pouvoirs publics. La mise en place des campagnes de sensibilisation aussi pour expliquer le risque surtout pour les conducteurs de deux-roues est aussi importante. En 2011, il est devenu obligé pour toute personne voulant conduire une motocyclette légère, de passer une formation de sept heures.


gmfallianzamaguizcarrefourGroupamammamaafcredit-mutuelmacifnexxMAIFmatmutAxagan-assurance